De la difficulté de choisir. Et si l’âne de Buridan nous montrait la voie ?

De la difficulté de choisir. Et si l’âne de Buridan nous montrait la voie ?

28 avril 2017,  

Rarement la question du choix se sera posée de manière aussi cornélienne durant les élections présidentielles françaises de 2017. À deux jours du scrutin, près de la moitié des électeurs affirmaient ne pas savoir pour qui ils allaient voter au premier tour. Ces élections auront au moins eu le mérite de mettre en lumière la difficulté qui est la nôtre face à certains choix. Comment, en effet, se résoudre à choisir tel candidat ou tel programme ? Et surtout, comment être certain d’avoir fait le bon choix ? Au risque de nous transformer en âne de Buridan1, mort de faim et de soif faute de savoir choisir entre le seau d’eau et le seau d’avoine, nous sommes appelés, au quotidien, à faire des choix.

Article de William Cargill, ancien avocat et consultante sénior de Jurimanagement à lire dans son intégralité sur La Lettre des Juristes d’Affaires








Archives actualités